Notre dame de l’Atlas, une perle du désert

Notre Dame de l’Atlas est un endroit de rencontre de plusieurs religions avec un  paysage qui coupe le souffle. 

Ce monastère a été la propriété des sœurs franciscaines qui l’ont cédé par la suite à des moines cisterciens. Derrière la porte de la construction se présente une grande cour qui permet d’accéder à l’ensemble des salles. Il s’agit d’un bâtiment perché sur une petite colline en plein Atlas.

Les visiteurs de Notre Dame de l’Atlas sont principalement des retraitants à la quête d’une retraite spirituelle en passant quelques jours avec des  moines. La vie monastique se base sur sept piliers évangéliques : célibat, prière, hospitalité, locaux, travail, église locale et entraide.

Les moines de Midelt sont très sympathisants avec la population locale qui est majoritairement musulmane. Des liens qui fortifient les relations inter-religieuses. Des relations qui se sont consolidées pendant plusieurs années  et qui se traduisent par les multiples entrevues et participations lors d’événements ou de fêtes religieuses.  Nous trouvons également des Marocains qui travaillent aussi dans le monastère et cela dans plusieurs fonctions.

Notre dame de l’Atlas : une architecture sobre et minimaliste

En ce qui a trait son architecture, Notre dame de l’Atlas est un monument avec une couleur sobre en harmonie avec le style des Kasbahs locales et avec un seul étage sous forme de carré ainsi qu’un grand jardin verdoyant.

De plus, la partie hôtellerie avec plusieurs annexes composés de plusieurs chambres, est d’une une apparence minimaliste.

Des magnifiques panoramas enveloppent le monastère surtout pendant l’hiver.  Durant cette saison, une très belle robe blanche embellit les montagnes. C’est un endroit où les visiteurs peuvent découvrir le cirque de Jaafar. Ce dernier est estimé par les habitants comme étant l’un des plus fascinants endroits de l’Atlas.