+212 535573801  +212 535573150        

Parcours du créateur

La création de votre entreprise et la garantie de sa réussite impliquent un investissement à long terme de temps et une mobilisation optimisée des ressources. De ce fait, il faut adopter une démarche bien fixée.
Le Centre Régional d’Investissement vous accompagne dans le processus de la création de votre entreprise en mettant à votre disposition des étapes clés pour que vous soyez bien informés sur le parcours à suivre et les éléments dont vous aurez besoin.

De l'idée au projet

Avant toutes démarches administratives, la création démarre par une réflexion profonde sur le concept de votre future entreprise. L'idée émane généralement d'une qualification, d'une expertise, d'un savoir-faire, d'un besoin du marché, de la conjoncture économique ou bien d'une créativité.
Encore faut-il mentionner que pour la mise en place d'un projet, il est primordial d'extrapoler toutes les opportunités possibles et de prendre des risques. Pour être un bon entrepreneur, il faut être bien décidé et sûr de soi, et avoir une bonne maitrise du secteur d'activité dans lequel on souhaite investir.

Avant de vous lancer, étudiez votre marché !

On peut définir l'étude de marché comme un travail rigoureux de collecte, d'analyse, d'interprétation et d'exploitation d'information. Elle vise à bien identifier le potentiel et les caractéristiques d'un marché donné.
Conséquemment, mener une étude de marché avant de lancer un projet est un facteur crucial pour garantir sa réussite. Malheureusement, de nombreux entrepreneurs méconnaissent la plus-value de cette étape.

Les avantages de l'étude de marché

Une bonne étude vous permet de bien cerner les opportunités du marché et de limiter les incertitudes et les risques. C'est une occasion pour connaître votre future clientèle : son profil, ses besoins, ses attentes, ses habitudes d'achat...etc.
Donc cette étude va constituer une source riche d'informations sur le marché que vous visez, ce qui vous permettra par la suite de fixer scrupuleusement vos objectifs commerciaux en matière de chiffre d'affaires et de parts de marché.
Cette démarche nécessite une analyse et une évaluation du cadre économique, légal, technologique, écologique, et social de l'entreprise. Il y a plusieurs facteurs à analyser mais les plus principaux sont :

  • La demande : le consommateur cible et ses besoins.
  • L'offre : les concurrents directs et indirects.
  • Les fournisseurs : les approvisionneurs des matières premières ou des services.
  • L'environnement juridique et social de l'entreprise (réglementations, normes, fiscalité, textes de loi...etc).

Business plan/Plan d'affaires

Après avoir eu les résultats de l'étude de marché, il est primordial de procéder à la conception et la mise en place d'un business plan quelles que soient la taille et l'activité de votre projet. Il s'agit d'un document incontournable qui vous permettra d'optimiser vos investissements.
Il est composé de trois éléments nécessaires :

  • La mise en avant des compétences et des postes occupés par les collaborateurs de l'entreprise.
  • L'identification des concurrents avérés et potentiels
  • Le budget prévisionnel.

Moyens de Financement

Le financement et parmi les principales difficultés de la création d'entreprises.
Après la réalisation de votre étude de marché et la définition de votre business plan, il est crucial de collecter les fonds nécessaire pour répondre aux besoins de votre entreprise.
Plusieurs sources de financements sont possibles, pour plus d'informations cliquez ici.

Statut juridique : entreprise individuelle ou société ?

Le choix d'un statut juridique varie selon le souhait de l'entrepreneur, ses fonds et l'ampleur de son projet. Donc, il n'existe pas un statut juridique parfait mais chaque entrepreneur opte pour celui qui convient le mieux à sa situation.

Critères de choix

Energistically drive standardized communities through user friendly results. Phosfluorescently initiate superior technologies vis-a-vis low-risk high-yield solutions. Objectively facilitate clicks-and-mortar partnerships vis-a-vis superior partnerships. Continually generate long-term high-impact methodologies via wireless leadership. Holisticly seize resource maximizing solutions via user friendly outsourcing.

Energistically drive standardized communities through user friendly results. Phosfluorescently initiate superior technologies vis-a-vis low-risk high-yield solutions. Objectively facilitate clicks-and-mortar partnerships vis-a-vis superior partnerships. Continually generate long-term high-impact methodologies via wireless leadership. Holisticly seize resource maximizing solutions via user friendly outsourcing.

Energistically drive standardized communities through user friendly results. Phosfluorescently initiate superior technologies vis-a-vis low-risk high-yield solutions. Objectively facilitate clicks-and-mortar partnerships vis-a-vis superior partnerships. Continually generate long-term high-impact methodologies via wireless leadership. Holisticly seize resource maximizing solutions via user friendly outsourcing.

  • Auto-entrepreneur
  • Entreprise individuelle
  • SARL AU

Dans le cas contraire, le porteur de projet est dans l'obligation d'adopter une structure sociétale entre autres :

  • La SARL
  • La SA
  • La SAS
  • La SNC
  • La SCS
  • La SCA

Les statuts juridiques sont liés étroitement avec la protection du patrimoine personnel de l'entrepreneur. Dans certaines entreprises telles que les entreprises individuelles, les sociétés en nom collectif, les sociétés en commandite simple, il n'y a pas de séparation entre le patrimoine personnel du dirigeant et son entreprise, donc il sera responsable entièrement de la situation financière de son projet ce qui peut impacter négativement son patrimoine personnel en cas de dettes.
D'autre part, il existe des statuts juridiques (SA, SARL, SAS…) qui réduisent la responsabilité des associés en fonction du pourcentage de leurs apports.

En ce qui concerne le régime fiscal, il dépend de la forme juridique adoptée.
Dans le cas d'une entreprise individuelle, le profit sera soumis à l’impôt sur le revenu, donc la déclaration fiscale prendra en considération le patrimoine personnel du dirigeant et les bénéfices de la société. Dans l'autre cas, le profit sera soumis à l’impôt sur les sociétés, ainsi les dirigeants vont juste faire une déclaration des bénéfices.